Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Yemen : situation humanitaire catastrophique

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Yemen : situation humanitaire catastrophique

    Ce pauvre pays qui n'intéresse pas grand monde, où aucune tour Eiffel ne s'éteint, ni de slogan Libérez Sanaa et encore moins de photos d'enfants affamés, pourtant la situation humanitaire est catastrophique avec 7 millions de personnes, dont un demi million d'enfant en malnutrition sévère...

    Peu médiatisée, cette guerre qui engage des pays "amis" de l'occident, avec des armes occidentales, montre qu'on est incapable de réagir consciemment, en dehors des ressorts émotionnels titillés (l'indignation téléguidée)

    http://mobile.lemonde.fr/proche-orie...0761_3218.html

    http://www.20minutes.fr/monde/203539...aire-precedent

    “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

  • #2
    L'Occident n'a rien à voir dans cette guerre, il faut que l'Occident cesse de s'occuper des pays Musulmans instables!

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par mo_hdf Voir le message
      Ce pauvre pays qui n'intéresse pas grand monde, où aucune tour Eiffel ne s'éteint, ni de slogan Libérez Sanaa et encore moins de photos d'enfants affamés, pourtant la situation humanitaire est catastrophique avec 7 millions de personnes, dont un demi million d'enfant en malnutrition sévère...

      Peu médiatisée, cette guerre qui engage des pays "amis" de l'occident, avec des armes occidentales, montre qu'on est incapable de réagir consciemment, en dehors des ressorts émotionnels titillés (l'indignation téléguidée)

      http://mobile.lemonde.fr/proche-orie...0761_3218.html

      http://www.20minutes.fr/monde/203539...aire-precedent
      La boucherie à huit clos est toujours d'actualité.
      Cette guerre dont le silence assourdissant, nous montre encore une fois, qu'il y a des vies qui ont plus de valeurs que d'autres.
      L'éternelle indignation à géométrie variable et le silence complice plonge un peu plus le pays le plus pauvre du monde vers l'horreur absolue .
      Les américains et leurs alliés ont trouvé en l'Arabie Saoudite un bon sous traitant de la guerre au Yémen, d’ailleurs elle bénéficie sur place de l'aide du renseignement américain. Il faut rappeler que sous Obama les usa bombardait déjà le Yémen avec leur fameux drones.
      Quant aux armes et ont bombes lancées sur les populations, elles ont toutes été principalement livrées par les états unis, la grande Bretagne, et la France. Certains de ces pays dont la france ont signé des accords sur la régulation du commerce des armes, interdisant la vente d'arme à un pays qui les utiliseraient sur une population civile voir article 6 accord TCA. Mais businesss is business et le droit humanitaire ont peut fermer les yeux dessus surtout que la vente d'arme est un marché colossale qui rapportes des milliards aux pays exportateurs.

      En attendant le yemen se meurt, les bombardements, la famine et 600 000 cas de choléra selon les ONG.
      Anarez wala neknu...

      Commentaire


      • #4
        Le Yémen détient le triste record du plus grand nombre de personnes ayant besoin d'une assistance humanitaire. Plus de 20 millions des 27 millions d'habitants y sont en danger.


        Un conflit dure depuis trois ans entre des “rebelles” Houthis et le gouvernement soutenu par une coalition internationale comprenant l’Arabie saoudite. Interpellé pour les ventes d'armes françaises à l'Arabie Saoudite, Emmanuel Macron a promis qu'une conférence humanitaire sur le Yémen se tiendrait à Paris "avant l'été".

        Mais d’ici là, les humanitaires craingnent une nouvelle épidémie de choléra. En effet, l’an dernier, le Yémen a déjà dû faire face à la plus grande épidémie de choléra connue à ce jour avec un million de cas (plus que toute population Marseille). Par ailleurs, après trois ans de conflit la précarité alimentaire augmente dramatiquement. En 2014 avant le conflit près de la moitié des enfants était déjà en état de malnutrition chronique à cause de la grande pauvreté du pays. Aujourd'hui, 17,8 millions de Yéménites ne savent pas comment ils mangeront le lendemain... Selon les humanitaires, le risque de famine concernerait près de 9 millions de personnes. Et près du double vit sans accès à l'eau potable.

        Effondrement des institutions sanitaires

        Le pays a même vu resurgir la diphtérie qui traduit l'effondrement des institutions sanitaires. Le conflit a désorganisé les campagnes de vaccination. L'approvisionnement en vaccins n'a pas été assuré. Et aujourd'hui, même pour les ONG, il est difficile de respecter la chaîne du froid dans un contexte où l'électricité est aléatoire. Les hôpitaux peuvent être touchés par ces coupures... Ils ne fonctionnent que grâce à l'aide internationale et à l'engagement incroyable du personnel qui n'a pas été payé par l'Etat depuis deux ans.

        La santé des femmes enceintes étant naturellement affaiblie, les accouchements prématurés augmentent et des enfants naissent trop petits. Le Dr Sherin Varkey de l'Unicef parle d'une génération sacrifiée. Ces enfants auront souvent des séquelles de leur malnutrition, ils n'ont pour la plupart pas accès à l'école. Parmi les deux millions de personnes déplacées, un million sont des enfants. Mais ils ne sont pas dans des grands camps qui pourraient être protégés par le HCR, ils sont dispersés sur le territoire et souvent dans des zones inaccessibles aux ONG.

        Difficile accès aux populations en danger


        Depuis trois mois, MSF est confrontée à une augmentation du nombre de blessés par les conflits. Avec des situations de chaos à Aden où des factions se battent dans la ville, amènent leurs blessés à l'hôpital et se battent devant l'entrée. La question de la sécurité devient de plus en plus complexe pour les équipes et les convois à travers le pays. Le Dr Sherin Varkey de l'Unicef confirme les obstacles créés à la fois par les autorités gouvernementales et les milices. Il y a toujours un risque de barrage sur chaque acheminement. Et les lignes de front bougent, rendant brutalement toute une population inaccessible. Cette reprise des combats est à l'origine de l'appel à l'aide internationale au début du mois par l'ONU.
        “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

        Commentaire


        • #5
          Le Yémen est comme la Palestine, il fait parti des mahgourine, il est moins riche alors silence radio.
          Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque choses, alors essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez qui peut empêcher l'autre de dormir.
          Dalaï- Lama

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par lionne Voir le message
            Le Yémen est comme la Palestine, il fait parti des mahgourine, il est moins riche alors silence radio.
            pays pauvre, donc sans intérêt pour les occidentaux, pays de chiites attaqué par les représentant de Allah sur terre, donc silence radio coté pays musulmans
            “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par lionne Voir le message
              Le Yémen est comme la Palestine, il fait parti des mahgourine, il est moins riche alors silence radio.
              je dirai que c'est même pire que la Palestine, la Palestine à droit à une couverture médiatique des événements, même si la ligne éditorialiste des médias laisse à désirer.
              le Yémen lui n'a doit à rien aucune couverture médiatique, aucun soutien, la plus part des informations on les apprend via les ONG, sinon rien au info: silence on tue...
              Anarez wala neknu...

              Commentaire

              Chargement...
              X