Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Plainte pour viol déposées contre T. Ramadan

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Mistinguette Voir le message

    oui et ça fait peur...les grands principes ne sont parfois que des mots...
    je pense qu'il faut également se questionner, en tant que "société civile", quand on cherche coûte que coûte un coupable à un crime...
    “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

    Commentaire


    • si crime il y a, normal de trouver LE coupable...le coupable étant différent de un coupable...
      et la société civile ne peut pas se substituer au système judiciaire...le justice doit se rendre dans la sérénité qui permet l'impartialité en principe...sauf que nous ne sommes que des humains avec nos sentiments et nos ressentiments...n'aimant pas Ramadan, je peux le voir facilement coupable...n'aimant pas la tunisienne, je peux la voir menteuse...etc
      souhaitons leur un traitement équitable
      ​​​​

      Commentaire


      • Envoyé par Mistinguette Voir le message
        si crime il y a, normal de trouver LE coupable...le coupable étant différent de un coupable...
        et la société civile ne peut pas se substituer au système judiciaire...le justice doit se rendre dans la sérénité qui permet l'impartialité en principe...sauf que nous ne sommes que des humains avec nos sentiments et nos ressentiments...n'aimant pas Ramadan, je peux le voir facilement coupable...n'aimant pas la tunisienne, je peux la voir menteuse...etc
        souhaitons leur un traitement équitable
        ​​​​
        exactement ! c'est malheureux, mais ces dernières années, il y a une médiatisation des affaires judiciaires, qui deviennent parfois des shows!!!
        “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

        Commentaire


        • je pense comme toi...des avocats qui jouent les vedettes...comme l'avocat de Jonathan Daval qui a tué sa femme...et les journalistes qui obtiennent et divulguent des informations au risque de bousiller l'instruction...juste pour le buzz...

          Commentaire


          • Envoyé par Mistinguette Voir le message
            je pense comme toi...des avocats qui jouent les vedettes...comme l'avocat de Jonathan Daval qui a tué sa femme...et les journalistes qui obtiennent et divulguent des informations au risque de bousiller l'instruction...juste pour le buzz...
            ça ne présage rien de bon, car buzz et vérité sont souvent antinomiques !
            “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

            Commentaire


            • Voici un article que la lionne ne pourra jamais le poster
              C'est une autre version différente de la version donnée par les médias français
              SOCIÉTÉ

              Affaire Tariq Ramadan : qui est réellement « Christelle » ?


              Après six mois d’investigations sur l’affaire Tariq Ramadan, LeMuslimPost revient sur les témoignages des différentes plaignantes, à commencer par celui de « Christelle ».


              Publié le 11 Avril 2018

              Par Frédéric Geldhof

              Elle est l’une des plaignantes les plus anonymes du dossier. Un anonymat qui provoque de nombreuses rumeurs sur celle qui a été baptisée « Christelle » par la presse française, à qui elle a livré son récit. Elle est la seconde femme à avoir porté plainte contre Tariq Ramadan, le 26 octobre 2017. « Christelle », Paule-Emma A. de son vrai prénom, est née en 1972 à Gennevilliers, a tenté d’entamer une carrière politique en se présentant aux élections législatives de 2012 dans la neuvième circonscription de Montpellier. C’est pour le parti de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France, proche de l’extrême droite, que cette femme, à l’époque âgée de 40 ans, a tenté de rallier l’Assemblée nationale française. Sans succès.






              En 2017, alors qu’elle a déjà fondé le site « Femme patriote », Paule-Emma A. lance « Les femmes avec Marine », un site de soutien à la présidente du Front National, rebaptisé aujourd’hui « Femme française » sur lequel elle publie régulièrement des articles sur Tariq Ramadan.

              Des questions sur sa vulnérabilité à l’époque des faits supposés


              Le 15 mars dernier dans « C à vous » sur France 5, l’avocat de Tariq Ramadan, Me Emmanuel Marsigny, déplorait le fait qu’on prenne « pour argent comptant des accusations alors même qu’il y a des mensonges, des contre-vérités. » Il remettait notamment en cause le handicap, à l’époque des faits supposés, de Paule-Emma A. La plaignante a raconté une première fois sa version des faits, comme elle l’a fait à une journaliste de Vanity Fair ou encore à LCI. Elle accuse Tariq Ramadan de l’avoir fauchée, lors des faits supposés en octobre 2009, alors qu’elle portait une béquille et une attelle, et avoir reçu une pluie de coups d’une extrême violence. Pourtant, les documents médicaux récupérés par les services de police ne confirment en rien ces propos et infirment même ce qu’elle prétend avoir subie. Le certificat médical ne fait état que d’une « suspicion » de MST et d’une crise d’hémorroïdes. Selon son dossier médical, elle souffrirait d’une algodystrophie à la cheville, une maladie osseuse qui n’a été diagnostiquée qu’un an plus tard, en novembre 2010 par le docteur Sautier. Paule-Emma A. a pourtant assuré dans le cadre de l’enquête que « l’algodystrophie est quelque chose de très difficile à diagnostiquer » et que celle-ci lui aurait été « diagnostiquée avec certitude en 2009. » A l’époque, la plaignante prétend aux enquêteurs vivre à Vienne (Isère) et indique ne pas se souvenir des médecins qu’elle aurait consultés. Les enquêteurs reviennent régulièrement sur cette question primordiale pour une raison précise : avec la qualification de « viol sur personne vulnérable », Tariq Ramadan risque vingt ans de prison au lieu de dix pour viol.

              « On va s’occuper de faire tomber sa carrière politique à notre façon »

              Paule-Emma A. a été récemment interrogée par le magistrat instructeur. Parmi les éléments nouveaux, la juge l’a questionné sur une conversation datant du 24 octobre 2009. Paule-Emma A. a affirmé avoir rencontré Caroline Fourest le 15 novembre 2009 pour la première fois, à la veille du débat entre Tariq Ramadan et l’essayiste. Trois semaines plus tôt, à une amie prénommée Denise W., Paule-Emma A. parle de Tariq Ramadan sur Skype. Les propos sont détendus…

              [24.10.2009 15:39:06] Denise: quel est ton plan?

              [24.10.2009 15:39:12] Paule-Emma : je ne peux pas le dire

              [24.10.2009 15:39:13] Paule-Emma: désolé

              [24.10.2009 15:39:26] Denise: je pense qu’on devrait etre ensemble et parler à fourest (auteure de « Frère Tariq », ndlr)

              [24.10.2009 15:39:27] Paule-Emma: pour celà je dois faire cavalier seule mais je regroupe tout ce qu’il faut

              [24.10.2009 15:43:53] Denise: qu’en penses tu de contacter fourest?

              [24.10.2009 15:44:00] Paule-Emma: c’est prevue

              [24.10.2009 15:44:06] Denise: il y a un débat organiser en novembre entre Lui et elle

              [24.10.2009 15:44:07] Paule-Emma: elle fait partie de mon plan

              Deux jours plus tard, la conversation continue…

              [26.10.2009 09:28:39] Paule-Emma: j’ai eu une reponse de caroline fourest

              [26.10.2009 09:28:56] Denise: bonjour!

              [26.10.2009 09:29:26] Denise: et bien moi aussi, ce matin!

              [26.10.2009 09:29:31] Paule-Emma: mdr

              [26.10.2009 09:29:38] Paule-Emma: elle ne veut pas l’attaquer dans ce sens

              [26.10.2009 09:29:56] Denise: je comprends

              [26.10.2009 09:30:48] Paule-Emma: mais nous on va s’occuper aussi de faire tomber sa carrière politique a notre façon lol

              Des révélations qui montrent que l’enquête est plus complexe qu’on ne le croit. Les juges continuent à auditionner les nombreux acteurs de ce dossier après que les investigations réalisées ont remis en cause plusieurs déclarations.

              https://lemuslimpost.com/affaire-tar...hristelle.html
              المرأة التي لاتسطيع جمح حرارة زوجها هي ليست إمرأة ، بل بسينة ماء بارد

              Commentaire


              • J ai un nouveau article pour la lionne , j attends un petit peu pour voir sa réaction , si elle va pas répondre ca veut dire qu' elle a rien trouver à dire
                المرأة التي لاتسطيع جمح حرارة زوجها هي ليست إمرأة ، بل بسينة ماء بارد

                Commentaire


                • Tariq Ramadan fait face à une nouvelle plainte en Suisse

                  C'est en Suisse cette fois-ci. Selon la Tribune de Genève le théologien suisse Tariq Ramadan fait l'objet d'une nouvelle plainte, déposée vendredi à Genève, pour "viol avec la circonstance aggravante de cruauté, enlèvement et contrainte sexuelle" Le quotidien suisse affirme avoir été en mesure de consulter la plainte, un document de 13 pages

                  C'est la cinquième fois que Tariq Ramadan est accusé de chefs d'accusation similaires. En France, il a été inculpé et incarcéré depuis début février, dans deux affaires, l'une concernant Henda Ayari et l'autre concernant ce que la presse surnommait «Christelle». Une troisième plainte pour viols répétés a été déposée le 7 mars par "Marie", qui vit dans le nord de la France. De plus, aux États-Unis, une enquête policière est toujours en cours suite à une plainte déposée le 1

                  9 février, signalant une agression sexuelle à Washington. Conférence, dédicace, correspondance

                  Pour ce qui est du cas suisse, selon la Tribune de Genève, la plaignante, âgée d'une quarantaine d'années et appelée «Brigitte» dans l'article, aurait rencontré la prédicateur lors d'une dédicace à Genève. En tant que musulmane convertie, elle aurait assisté à l'une de ses conférences après laquelle il lui aurait donné sa carte de visite. Il aurait suivi une correspondance via Facebook et MSN.

                  Les faits de viol auraient eu lieu, selon le témoignage rapporté par le journal, le 28 septembre 2008, dans un hôtel sur la rive droite de la ville. "Sur place, il lui fait savoir qu'il l'attend dans sa chambre, elle refuse de monter et de le retrouver dans la salle à manger." Au cours de leur conversation, Tariq Ramadan la soupçonnerait d'être envoyé par les renseignements généraux français.

                  Elle l'aurait ensuite aidé à monter dans sa chambre un fer et une planche à repasser qu'il avait demandé à la réceptionniste de se préparer pour une émission télévisée prévue le lendemain. Selon le plaignant, une fois arrivé dans la pièce, tout aurait basculé, le prédicateur l'ayant forcée à plusieurs actes sexuels. "Je n'ai pas crié de peur qu'il ne me frappe, il a commencé à m'insulter. […] J'avais peur de mourir ", a déclaré le plaignant. Selon la Tribune de Genève, elle quitta la pièce vers 6h30 du matin. Après avoir songé à se plaindre, elle aurait changé d'avis dans la peur. "Enfant de Genève"

                  La Suisse est l'autre épicentre de l'affaire du Ramadan. Après les premières révélations en France, quatre anciens élèves du professeur de lettres de l'époque (dans les années 80 et 90) ont révélé avoir eu des rapports sexuels avec lui, dont certains étaient mineurs au moment des faits. Le théologien a nié les accusations.

                  " Cette affaire bouleverse la société genevoise explique à Libération, Sophie Roselli, chef de l'unité d'enquête de la Tribune de Genève . Bien qu'il soit né dans une famille d'exilés, Tariq Ramadan est un enfant genevois qui a formé des centaines d'étudiants dans la bonne société genevoise . "Avant de s'installer à Londres et d'enseigner à Oxford, le théologien musulman était un professeur de lettres jusqu'en 2004 dans plusieurs institutions

                  Tariq Ramadan est né en 1962 à Genève, où sa famille a fui l'Egypte. Avec l'aide, à l'époque, de l'Arabie saoudite, son père Saïd Ramadan y créa le Centre islamique de Genève, toujours en activité.

                  En Suisse, l'affaire du Ramadan a pris un tour politique fort, le Département de l'Instruction Publique (l'équivalent du Ministère de l'Education Nationale) étant accusé de négligence après les témoignages des anciens étudiants du Ramadan. Une enquête officielle vient d'être lancée pour faire le point sur les cas d'abus sexuels dans les écoles.


                  Infoglitz.com d'après La Tribune de Genève
                  Iverdan macci yiwen, maca ttawin yak d asawen

                  Commentaire





                  • Pour Hani et ses fans.
                    Dernière modification par lionne, 18 April 2018, 16h20.
                    Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque choses, alors essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez qui peut empêcher l'autre de dormir.
                    Dalaï- Lama

                    Commentaire


                    • Un article que la Lionne ne pourra jamais le poster , pour faire l’équilibre je le poste
                      Tariq Ramadan, prisonnier politique ?

                      De plus en plus, et alors que l’intellectuel suisse est en détention préventive depuis déjà plus de deux mois pour des accusations de viol, il apparaît que l’affaire Ramadan est aussi une affaire politique

                      Bien que piétinant un peu pour ce qui est des signatures (mais quel autre intellectuel européen et francophone accusé de viol pourrait recueillir plus de 130 000 signatures en moins de trois semaines ?), la campagne Free Tariq Ramadan rassemble désormais des soutiens (intellectuels et chercheurs de renom, organisations et associations islamiques, autorités religieuses, etc.) provenant de plus de trente pays et quatre continents.

                      Ceci suffirait déjà à confirmer la stature internationale, intellectuelle et religieuse de Ramadan, que ses ennemis s’évertuent mesquinement à nier pour tenter, par le biais des allégations sexuelles le concernant, de discréditer sa pensée, son héritage, son influence bénéfiqueauprès de millions de jeunes et son œuvre considérable.

                      Le soutien du dernier Rassemblement des musulmans de France (RAM, ex-UOIF) au Salon islamique annuel du Bourget est d’ailleurs resté considérable. Et malgré les tentatives d’intimidation proprement odieuses de Jean-Pierre Elkabbach – pour ne citer que l’exemple le plus éhonté du « journaliste » à la botte, couché à plat ventre devant tous les puissants –, le président du RAM, Amar Lasfar, n’a pas hésité à réitérer sa solidarité avec Tariq Ramadan.

                      De plus en plus, et alors que l’intellectuel suisse est en prison préventive depuis déjà plus de deux mois pour des accusations de viol, il apparaît que l’affaire Ramadan est aussi une affaire politique, comme le pensent et le constatent désormais des millions de personnes en France et de par le monde, y compris des non-musulmans.

                      Incarcération injustifiée, alibis absurdes


                      À ce stade, il n’est plus nécessaire de mettre à nouveau en évidence le déni de justice flagrant, le deux poids deux mesures systématique, l’absence d’équité et d’impartialité (constatée même par ses adversaires), la justice d’exception et la violation des droits humains les plus élémentaires dont fait l’objet Tariq Ramadan – un traitement ô combien éloigné de celui auquel ont droit tous les autres accusés proéminents, à commencer par les ministres Hulot et Darmanin.

                      Rappelons cependant à quel point les trois motifs invoqués par les juges pour incarcérer Ramadan – présumé innocent – sont ridicules, et d’une mauvaise foi méprisable :

                      Ridicule, la crainte par eux invoquée qu’il puisse « exercer des pressions » sur les victimes présumées, vu que dans sa situation (sous l’œil d’une justice dès le départ hostile, cruelle voire sadique sans même parler des médias tous ligués contre lui), cela ne pourrait que lui nuire encore davantage.
                      Absurde, la crainte qu’il puisse « s’échapper dans un pays étranger » : d’une part, Ramadan a lui-même offert de rendre son passeport ; d’autre part, fuir équivaudrait pour lui à une reconnaissance de culpabilité ; troisièmement, en devenant un fugitif et un hors-la-loi, il se mettrait lui-même la corde au cou et annihilerait ses chances d’acquittement ; et quatrièmement, depuis le premier jour, Ramadan a fait preuve d’une coopération sans faille avec la justice française, et ce malgré le traitement inique qu’elle lui a réservé, à lui et à lui seul.

                      Car en effet, qui d’autres parmi toutes les affaires de viol médiatisées de ces derniers mois, les Hulot, Darmanin et consorts, a été jeté de suite en prison, y est resté des semaines, et qui plus est en régime d’isolement ? Personne. Seul Tariq Ramadan, et nous devons tous nous demander pourquoi.

                      Grotesque, enfin, la « peur » de ces juges qu’il puisse à nouveau violer s’il était libéré ( !), dans sa situation, même surveillé par la justice, avec un bracelet électronique et dans une maison commune sous surveillance policière comme ses avocats l’avaient demandé.

                      Ramadan semble donc être pour eux non pas un homme normal, doué de raison et d’instinct de préservation, mais un forcené qui serait incapable de se contrôler même avec la police, la justice et les média sur le dos, un animal en rut, incontrôlable et, qui plus est, suicidaire. Car quel fou furieux irait violer à nouveau dans ces conditions, même en admettant qu’il le désire et ait de plus les moyens d’échapper à toute surveillance ?

                      Les prétextes risibles invoqués par ces « juges » montrent que non seulement ils prennent les Français pour des imbéciles, mais qu’eux-mêmes ont été grandement affectés par les quinze années de diabolisation de cet homme par l’ensemble des médias et de la classe politique, de Le Pen et Sarkozy en passant par Valls et Mélanchon. De tels juges ne sont plus dignes de notre confiance et, comme l’avaient demandé ses premiers avocats, ce procès devrait être reterritorialisé en Suisse.

                      D’ailleurs, que vient faire le procureur François Molins, en charge de tous les dossiers terroristes au niveau national, dans cette affaire ? Ce monsieur n’a donc pas assez à faire avec les « djihadistes », dont on nous rabat pourtant les oreilles qu’ils sont des milliers à vouloir commettre des attentats sur notre sol ? Molins n’aurait-il donc pas assez de travail pour qu’on lui refile en plus les présumés violeurs ? Ou alors, cette cynique mais évidente manœuvre digne des procès staliniens, consistant à « donner » Ramadan comme par hasard au procureur que tous les Français associent avec les attentats de Charlie Hebdo et du 13 novembre, n’aurait-elle pas plutôt pour but de présenter Ramadan comme ayant partie liée avec les « djihadistes » à la Mohammed Merah et autres frères Kouachi ?

                      Aucune des trois raison offertes par les juges pour garder cet homme incarcéré ne tient debout. La vraie raison est ailleurs : s’agirait-il tout bonnement de le maintenir en détention le plus longtemps possible, qui plus est en mauvaise santé du fait des soins clairement inadéquats qu’il reçoit en prison, afin de le priver du droit et de la possibilité de se défendre, y compris auprès du public ?


                      Que ce soit ou non le but de l’opération, force est de constater que c’est bel et bien ce qui se passe dans les faits. Par exemple, comme relevé récemment par le Conseil supérieur des imams de Côte d’Ivoire dans leur soutien à Ramadan : « Alors que l’instruction est en cours et que le Professeur TARIQ RAMADAN a été privé de parole sur la quasi-totalité des chaînes de télévision françaises, une tribune est offerte à tous ses détracteurs pour mener contre lui une campagne ardue de dénigrement et un lynchage médiatique sans précédent et sans aucune possibilité pour le Professeur TARIQ RAMADAN de se défendre, devenant ainsi dans l’opinion publique française et internationale le coupable jugé, condamné, et exécuté ».

                      Le simple fait de le garder en prison tandis que le boulevard est grand ouvert à ses détracteurs et accusatrices (qui ne s’en sont pas privé pendant des mois) suffit déjà à introduire un déséquilibre terrible et une injustice fondamentale dans la situation.

                      Sans même parler de sa santé rapidement déclinante, il faut donc libérer Ramadan afin qu’il puisse assurer sa défense, comme le droit français est censé le lui permettre. Or, cela n’a aucunement été le cas jusqu’à présent, et les juges devraient également s’inquiéter du fait qu’un peu partout dans le monde, on commence à considérer Tariq Ramadan comme un prisonnier politique.

                      Quant aux méthodes ignobles utilisées par la justice et les médias (qui travaillent dans son cas au coude-à-coude) pour l’enterrer avant même son procès, elles sont désormais fréquemment comparées, par exemple, à celles de l’ex-roi du Maroc Hassan II vis-à-vis de ses opposants ou à celles du gouvernement américain et du FBI dans leur entreprise de destruction des Black Panthers pendant les années 60 et 70 : incarcération abusive, privation du droit et des possibilités concrètes de se défendre adéquatement, lynchage médiatique, campagne de diffamation, maltraitance physique, privation de soins médicaux, etc.

                      Ce à quoi l’on assiste en France depuis des mois dans le traitement judiciaire, politique et médiatique de Tariq Ramadan ressemble donc désormais à ces méthodes utilisées en général sous d’autres cieux pour casser des opposants réfractaires. Et l’on sait bien que Ramadan fait partie de ceux-là pour tous les pouvoirs établis. Du moins ne peut-on s’empêcher de faire ce genre de parallèles.

                      Suite de l'article
                      http://www.middleeasteye.net/fr/opin...vril-688211835
                      Dernière modification par Tim99, 18 April 2018, 23h38.
                      المرأة التي لاتسطيع جمح حرارة زوجها هي ليست إمرأة ، بل بسينة ماء بارد

                      Commentaire


                      • Alors il l'en lapidé ou pendu il sera mieux avec les 72 vierges.
                        Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque choses, alors essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez qui peut empêcher l'autre de dormir.
                        Dalaï- Lama

                        Commentaire


                        • Envoyé par lionne Voir le message
                          Alors il l'en lapidé ou pendu il sera mieux avec les 72 vierges.
                          ça doit faire un choc à ses fans...de découvrir qu'encore une fois, c'est du "faites ce que je dis, pas ce que je fais"
                          “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

                          Commentaire


                          • Envoyé par lionne Voir le message
                            Alors il l'en lapidé ou pendu il sera mieux avec les 72 vierges.
                            Tariq Ramadan n'a pas tourné un film X , il a fait tout en cachette , il faut 4 témoins pour appliquer la lapidation
                            المرأة التي لاتسطيع جمح حرارة زوجها هي ليست إمرأة ، بل بسينة ماء بارد

                            Commentaire


                            • Je pense que Tariq Ramdan a forniqué avec des femmes sous une couverture religieuse pratiquée par bcp de musulmans qui vivent en occident , c'est ce qu'ils appellent Fatiha tu ramènes deux témoins ( en génrale tes potes ), tu lis sourat fatiha avec eux , puis ils te disent que tu es marié , là tu prends la femme tu fais ce que tu veux avec elle, le jour où elle te cassera la tete tu lui dis que tu es talik divorcée hahaha et voilà la vie est belle
                              Si lui est hypocrite , il existe des millions de femmes à l'image de Tarik Ramadan
                              Je vous jure c'est ce que se passe en France et occident , il y aussi zawaj messyar ou le mariage du voyageur , c'est encore pire que mariage fatiha

                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Nikâh_al_Misyar
                              Dernière modification par Tim99, 21 May 2018, 00h38.
                              المرأة التي لاتسطيع جمح حرارة زوجها هي ليست إمرأة ، بل بسينة ماء بارد

                              Commentaire


                              • Je vois des publications de Tariq Ramadan sur Facebook, je ne sais pas si c est lui qui les publiés ou il a chargé quelqu'un pour les publiés à sa place
                                المرأة التي لاتسطيع جمح حرارة زوجها هي ليست إمرأة ، بل بسينة ماء بارد

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X