Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sonatrach : le grand déballage

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sonatrach : le grand déballage

    Recruté entre 2002 et 2008 comme consultant par la compagnie pétrolière algérienne à l'initiative de son vieil ami Chakib Khelil, le mystérieux Robert W. Pleasant aura chèrement monnayé ses services. Enquête exclusive sur un pseudo-expert qui a touché le gros lot.

    Je n’ai rien à vous dire à ce sujet… » Lorsque Robert W. Pleasant a entendu les mots « journaliste » et « Sonatrach », il nous a aussitôt raccroché au nez et a placé son téléphone sur répondeur, avant de se mettre aux abonnés absents.

    Résidant dans la très chic Park Avenue, à New York, cet avocat américain a de bonnes raisons d’esquiver les questions embarrassantes, d’autant que son ami de longue date, Chakib Khelil, ex-ministre algérien de l’Énergie et des Mines, est désormais inculpé et recherché par la justice de son pays pour corruption, blanchiment d’argent, conclusion de contrats contraires à la réglementation, abus de pouvoir et constitution de bandes criminelles organisées. Jadis associé à la manne pétrolière algérienne, le nom de Chakib Khelil sent aujourd’hui le soufre.

    À la tête d’un prétendu cabinet d’avocats et d’experts dénommé Pleasant & Associates, Robert W. Pleasant, 76 ans, a été recruté comme consultant entre 2002 et 2008 par le ministère de l’Énergie et la compagnie pétrolière Sonatrach.

    Présenté comme le principal artisan de la très controversée loi sur les hydrocarbures dite loi Khelil, adoptée par le Parlement en 2005 puis gelée par le président Abdelaziz Bouteflika, Pleasant est pourtant un illustre inconnu au barreau de New York.

    Son cabinet ne figure dans aucun registre de commerce aux États-Unis, et il semble bien qu’il soit le seul associé dans ce fantomatique Pleasant & Associates dont le siège véritable pourrait se trouver dans un paradis fiscal plutôt qu’au 1120 Park Avenue, à New York. Enfin, son nom ne figure dans aucun organigramme de la Banque mondiale, alors qu’il se présentait comme un expert auprès de cette institution lors de ses multiples passages en Algérie.

    Dérives

  • #2
    Sonatrach a désigné un nouveau PDG , le.monsieur était condamné pour espionnage et divulgation de secret d état
    https://www.google.fr/amp/www.tsa-al...-de-letat/amp/
    الرجل الدي لا يستطيع امتصاص حرارة المرأة واحتواء غرائزها ، هو ليس برجلا ، إنه كوالا

    Commentaire


    • #3
      bouteflika est revenu en algerie en 1999 pour se venger, ils en ont rien a foutre de l algerie et de son peuple

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par biman Voir le message
        bouteflika est revenu en algerie en 1999 pour se venger, ils en ont rien a foutre de l algerie et de son peuple
        Il a réussi a détruire le pays , aucun secteur ne fonctionne
        الرجل الدي لا يستطيع امتصاص حرارة المرأة واحتواء غرائزها ، هو ليس برجلا ، إنه كوالا

        Commentaire


        • #5
          le pire de tout ça c'est que ce vendu de bouteflika est allé a 2 reprises voir ce chien de georges bush en 2001 pour lui demander protection, car les generaux assasins algeriens craignaient de passer au TPI tribunal penal internationale pour les exactions commises durant la decenies noire, il failli vendre le petrole algerien par le biais d un autre vendu chakib khelil

          Commentaire


          • #6
            Bouteflika est un assoiffé du pouvoir , il aime gouverné , il est revenu avec la.vengeance , c'est un salaud d ailleurs il.paie , il est en mauvaise santé , il.paiera.plus chez Dieu
            الرجل الدي لا يستطيع امتصاص حرارة المرأة واحتواء غرائزها ، هو ليس برجلا ، إنه كوالا

            Commentaire

            Chargement...
            X