Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L’être humain était en Algérie il y a 2,4 millions d’années

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L’être humain était en Algérie il y a 2,4 millions d’années

    L'’être humain était en Algérie il y a 2,4 millions d’années
    Mathieu Duval et Mohamed Sahnouni — 30 novembre 2018 à 16h58 - Slate

    Que révèlent les traces découvertes sur le site d'Ain Boucherit sur les hominidés?





    Exemple de traces d'activité anthropique trouvées sur le site d'Ain Boucherit (Algérie): un nucleus en pierre à partir duquel des éclats coupants ont été extraits. | Mohamed Sahnouni


    L’étude des premiers peuplements humains préhistoriques du pourtour méditerranéen fait l’objet d’intenses recherches depuis de nombreuses décennies. Dans un article publié jeudi 29 novembre dans la revue américaine Science, nous apportons un nouvel éclairage sur cette question: des traces de présence humaine datées de 2,4 millions d’années ont été découvertes dans le nord de l’Algérie. Que révèlent-elles?

    L’utilisation d’outils lithiques taillés (lithique signifie en pierre), dont on distingue les marques sur certains ossements fossiles. Un travail de boucherie a été opéré sur ces os. Ces traces d’activité sont les plus anciennes découvertes à ce jour sur tout le pourtour méditerranéen. Il aura fallu plusieurs années d’efforts de scientifiques de plusieurs disciplines (archéologie, géologie, paléontologie, géochronologie, taphonomie et archéozoologie) pour que ce travail puisse aboutir à cette publication. Des chercheurs et chercheuses issues de différentes institutions en Algérie, Espagne, France et Australie en sont les autrices.


    Exemple de traces d’activité anthropique trouvées sur le site d’Ain Boucherit (Algérie): un os de bovidé avec des traces de découpes réalisées avec un outil lithique tranchant. | Isabel Cáceres


    Le site d’Ain Boucherit en Algérie

    Ain Boucherit est situé au nord de la ville d’El Eulma, dans la wilaya de Sétif, à quelques centaines de mètres du fameux site archéologique d’Ain Hanech, découvert à la fin des années 1940 par le paléontologue Camille Arambourg, et daté d’environ 1,8 million d’années. Les fouilles archéologiques et recherches associées menées par Mohamed Sahnouni et son équipe dans le secteur depuis 1992 ont permis de mettre au jour de nombreux gisements archéologiques et paléontologiques dont celui d’Ain Boucherit.

    La région du site d’Ain Boucherit. | Jordi Mestres



    Le gisement d’Ain Boucherit est composé de deux niveaux archéologiques différents appelés niveaux inférieur (AB-Lw) et supérieur (AB-Up). Dans les deux, on a trouvé des outils en pierre et des ossements fossiles. L’assemblage lithique est composé de plus de 250 pièces réalisées en calcaire ou en silex. Il s’agit de galets taillés (choppers, polyèdres et subspheroides), nucleus, éclats (dont certains sont retouchés) et autres fragments indéterminés. L’ensemble présente une unité technologique cohérente qui permet de le caractériser comme oldowayen (les spécialistes parlent aussi de Mode 1): le terme désigne un ensemble d’outils lithiques relativement peu élaborés caractéristiques du Paléolithique inférieur.

    Quant à l’assemblage fossile, il est composé de presque 600 ossements issus principalement d’éléphants, d’hippopotames, de rhinocéros, d’équidés et bovidés de petite et moyenne taille. Certains os présentent des traces de découpes par des éléments tranchants ou de percussion par un percuteur en pierre. Ce sont là des activités typiques de dépeçage, d’éviscération ou d’extraction de moelle. Ces éléments montrent qu’il y a plus de deux millions d’années, les hominidés avaient déjà accès aux carcasses animales pour en extraire la viande et la moelle.
    "Toute la question du pouvoir, c'est de séparer les hommes de ce qu'ils peuvent. Il n'y a pas de pouvoir si les gens sont autonomes." [Pacôme Thiellement]


  • #2
    très intéressant..... à suivre!
    merci Mo pour le partage
    La société changera quand la morale et l’éthique investiront notre réflexion

    Commentaire

    Chargement...
    X