Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Citations Et Proverbes Du Jour

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #76
    [QUOTE=mo_hdf;n346905]Merci Autan du partage, je n'ai pas tout compris, je pense que mon intelligence ne me permet pas de le saisir...


    Mo, je pense aussi qu'il est difficilement accessible. Il faut étudier le personnage, le contexte (idéologique historique social), ses influences pour peut être percevoir ses idées, je ne dis même pas comprendre lui-même le dit si bien: « — Hélas ! mon Zarathoustra cherche encore cet auditoire [capable de le comprendre], il le cherchera longtemps! » Ecce homo, 1888.

    Commentaire


    • #77
      Envoyé par Autan Voir le message



      Zarathoustra est plus agréable à lire, c'est poètique, il y a beaucoup de symboles et d'allégories, ce n'est pas évident non plus...
      Je ne connais pas bien Michel Onfray, j'aurais dit aussi Deleuze, bon il est mort dans les années 90...
      Oui je partage ton avis sur Zarathoustra...
      Je ne connais pas Deleuze...
      Michel Onfray, j'aime bien, il aborde les choses d'une manière très accessible et du coup c'est facile à lire et c'est très intéressant...

      Commentaire


      • #78
        Envoyé par amarlekabyle Voir le message

        Oui je partage ton avis sur Zarathoustra...
        Je ne connais pas Deleuze...
        Michel Onfray, j'aime bien, il aborde les choses d'une manière très accessible et du coup c'est facile à lire et c'est très intéressant...

        J'ai cité Gilles Deleuze parce qu'il a un peu innové l'enseignement en philo à l'époque. Il enseignait des concepts sans se couper de la réalité avec l'idée que les champs étaient ouverts, il n' y avait pas qu'une vérité...Il pensait...

        Commentaire


        • #79
          Envoyé par Autan Voir le message


          J'ai cité Gilles Deleuze parce qu'il a un peu innové l'enseignement en philo à l'époque. Il enseignait des concepts sans se couper de la réalité avec l'idée que les champs étaient ouverts, il n' y avait pas qu'une vérité...Il pensait...
          Ok, je vois, Deleuze était anticonformiste...

          Commentaire


          • #80
            "Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même. Si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, l’abîme finit par ancrer son regard en toi."! Nietzsche, Par-delà le bien et le mal, 1886.

            Commentaire


            • #81
              "Quand l'indifférence s'installe, plus de retour, pas de regrets.Le contraire de l'amour n'est pas la haine, mais l'indifférence."

              Fiodor Dostoïevski
              ستبدي لك الايام ما كنت جاهلا***و ياتيك بالاخبار من لم تزود

              Commentaire


              • #82
                Un extrait de Rhinocéros d' Ionesco...Une pièce que je vous invite à aller voir, pas forcément drôle dans le fond mais on y passe un excellent moment! Il y a des passages vraiment extraordinaires notamment quand le logicien tente de convaincre le vieux Monsieur par une série de faux syllogisme (ce qu'on reprochait beaucoup aux sophistes d'ailleurs!) :

                « Le Logicien, au Vieux Monsieur.

                Je vais vous expliquer le syllogisme.

                Le Vieux Monsieur

                Ah ! oui, le syllogisme !

                Le Logicien, au Vieux Monsieur.

                Le syllogisme comprend la proposition principale, la secondaire et la conclusion.

                Le Vieux Monsieur

                Quelle conclusion ?

                Le Logicien, au Vieux Monsieur.

                Voici donc un syllogisme exemplaire. Le chat a quatre pattes. Isidore et Fricot ont chacun quatre pattes. Donc Isidore et Fricot sont chats.

                Le Vieux Monsieur, au Logicien.

                Mon chien aussi a quatre pattes.

                Le Logicien, au Vieux Monsieur.

                Alors, c’est un chat.

                Le Vieux Monsieur, au Logicien après avoir longuement réfléchi.

                Donc, logiquement, mon chien serait un chat.

                Le Logicien, au Vieux Monsieur.

                Logiquement, oui. Mais le contraire est aussi vrai.

                Le Vieux Monsieur, au Logicien.

                C’est très beau, la logique.

                Le Logicien, au Vieux Monsieur.

                A condition de ne pas en abuser...

                Le Logicien, au Vieux Monsieur.

                Autre syllogisme : tous les chats sont mortels. Socrate est mortel. Donc Socrate est un chat.

                Le Vieux Monsieur

                Et il a quatre pattes. C’est vrai, j’ai un chat qui s’appelle Socrate.

                Le Logicien

                Vous voyez...

                Le Vieux Monsieur, au Logicien.

                Socrate était donc un chat !

                Le Logicien, au Vieux Monsieur.

                La logique vient de nous le révéler. »

                Source : Eugène Ionesco, Rhinocéros, Éditions Gallimard, 1959, p. 33 à 47.

                Commentaire


                • #83
                  Si vous voulez vivre une vie heureuse, attachez-la à un but, et non pas à des personnes ou des choses.


                  Albert Einstein
                  ستبدي لك الايام ما كنت جاهلا***و ياتيك بالاخبار من لم تزود

                  Commentaire


                  • #84
                    "Comment diable un mec peut-il apprécier d'être réveillé à six heures trente par un réveil, de bondir de son lit, s'habiller, ingurgiter un petit déjeuner, chier, pisser, se brosser les dents et les cheveux, se bagarrer en bagnole pour arriver dans un endroit où il fait essentiellement du fric pour quelqu'un d'autre et où on lui demande de dire merci pour la chance qu'il a ?"

                    Charles Bukowski

                    Commentaire


                    • #85
                      Envoyé par amarlekabyle Voir le message
                      "Comment diable un mec peut-il apprécier d'être réveillé à six heures trente par un réveil, de bondir de son lit, s'habiller, ingurgiter un petit déjeuner, chier, pisser, se brosser les dents et les cheveux, se bagarrer en bagnole pour arriver dans un endroit où il fait essentiellement du fric pour quelqu'un d'autre et où on lui demande de dire merci pour la chance qu'il a ?"

                      Charles Bukowski

                      1. un besoin

                      2. fuir l’ennui

                      3. L' habitude

                      4. le jeu

                      Commentaire


                      • #86
                        Je ne te suis pas très bien, mais bon tu pourras toujours m'expliciter ton point de vue...
                        Personnellement, je n'ai jamais éprouver le besoin de travailler...
                        Il y a beaucoup de façon de ne pas s'ennuyer...
                        Je ne me suis jamais habitué à travailler...
                        Je n'ai jamais considéré que le travail était un jeu...

                        Commentaire


                        • #87
                          Envoyé par amarlekabyle Voir le message
                          Je ne te suis pas très bien, mais bon tu pourras toujours m'expliciter ton point de vue...
                          Personnellement, je n'ai jamais éprouver le besoin de travailler...
                          Il y a beaucoup de façon de ne pas s'ennuyer...
                          Je ne me suis jamais habitué à travailler...
                          Je n'ai jamais considéré que le travail était un jeu...


                          Oui, j'aurais dû développer mais tu as très bien compris ce que je voulais dire, j'essayais de répondre à la question mais c'est vrai que le travail n'a jamais été un plaisir. Puis il y a un synonyme très parlant le labeur, du latin labor qui signifie peine, effort.

                          Commentaire


                          • #88
                            Envoyé par Autan Voir le message



                            Oui, j'aurais dû développer mais tu as très bien compris ce que je voulais dire, j'essayais de répondre à la question mais c'est vrai que le travail n'a jamais été un plaisir. Puis il y a un synonyme très parlant le labeur, du latin labor qui signifie peine, effort.
                            Oui Autan, je pense qu'on est d'accord sur le fond...
                            Le travail est une plaie...
                            Tu dois en connaître la définition latine : tripalum = torture...
                            C'est vrai que nos grands penseurs et autres philosophes font le lien avec les besoins, les habitudes, l'ennui et plus ludiquement le jeu...
                            Certains vont même jusqu'à défendre l'idée que le travail est une forme de liberté...
                            Pour aller plus loin dans la réflexion, je dirais que tous ces mecs cautionnent un système, le capitalisme, et que c'est moins fatiguant de penser que de suer à la tache...

                            Commentaire


                            • #89
                              Envoyé par amarlekabyle Voir le message

                              Oui Autan, je pense qu'on est d'accord sur le fond...
                              Le travail est une plaie...
                              Tu dois en connaître la définition latine : tripalum = torture...
                              C'est vrai que nos grands penseurs et autres philosophes font le lien avec les besoins, les habitudes, l'ennui et plus ludiquement le jeu...
                              Certains vont même jusqu'à défendre l'idée que le travail est une forme de liberté...
                              Pour aller plus loin dans la réflexion, je dirais que tous ces mecs cautionnent un système, le capitalisme, et que c'est moins fatiguant de penser que de suer à la tache...

                              Je me demande aussi comment on peut se réaliser dans le travail comme on dit mais je respecte ces personnes qui pensent ainsi.ça me dépasse.

                              Ta dernière phrase résume bien les choses, je suis d'accord, il faudrait voir leur origine sociale...

                              Commentaire


                              • #90
                                Envoyé par Autan Voir le message


                                Je me demande aussi comment on peut se réaliser dans le travail comme on dit mais je respecte ces personnes qui pensent ainsi.ça me dépasse.

                                Ta dernière phrase résume bien les choses, je suis d'accord, il faudrait voir leur origine sociale...
                                Cela n'engage que moi, je ne crois pas que l'individu se réalise par le travail, c'est l'image que lui renvoie la société bien-pensante...
                                Alors bien sur c'est un bon soldat bien soumis, bien comme il faut...
                                Déjà à l'école, je me demandais comment ils pouvaient boire tout ce que leur disait les professeurs, ça passait comme du petit lait...
                                Je finirais ma vie comme je l'ai commencé, avec les mêmes questions et l'absence de réponses...

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X