Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Programmes TV du Ramadan 2018 : notre sélection

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Programmes TV du Ramadan 2018 : notre sélection

    A partir de ce jeudi 17 mai, premier jour du mois sacré du Ramadan, les téléspectateurs algériens auront l’embarras du choix des programmes de télévision.
    Sit-com, séries, soap operas, feuilletons, talkshows, émissions culinaires, caméras cachées, programmes religieux et jeux vont meubler la grille des chaînes, entrées dans une concurrence féroce pour attirer le plus grand nombre de téléspectateurs et en mettre plein les yeux pour les annonceurs et les sponsors. La course au buzz est lancée aussi.
    TSA vous propose une sélection de programmes à suivre de près durant ce mois du jeûne, considéré comme un grand moment de télévision en Algérie. Biyouna revient au petit écran

    Après une longue absence, Biyouna (Baya Bouzar) sera de retour ce Ramadhan avec le sit com « Bab Edchra » qui sera diffusé sur l’ENTV.

    Entre 2002 et 2005, Biyouna avait fait sensation avec la série « Nass m’lah city ». Elle sera aux côtés de Mohamed Bouchaïb, ou Saad el gat, qui, lui aussi, marque son come-back au petit écran après s’être illustré dans les trois saisons de la série « Djemai familly » de Djaâffar Kacem aux côtés de Salah Aougrout ou Souilah.

    Sabrina Korichi, une actrice en plein ascension actuellement sur les planches, joue dans ce sit com, marqué par la présence de l’excellent Benabdallah Djellab, comédien au Théâtre régional de Sidi Bel Abbes.

    « Bab Edchra » raconte, sous une forme burlesque, les chroniques d’un village, menacé de destruction. Le titre est une parodie du célèbre feuilleton syrien « Bab el harra » dont le succès n’a pas faiblit, douze ans après son lancement.
    Salah Aougrout passe en cuisine !

    Ce Ramadhan, Salah Aougrout ne sera pas assis sur le trône d’Achour el Acher, le roi ubuesque qu’il avait incarné ces trois dernières années dans la série diffusée par Echourouk TV. Une série à succès.

    Cette année, Salah Aougrout, le comédien de Blida, passe aux fourneaux avec « Tayeb djazairi » (cuisine algérien) sur Samira TV. Il co-animera ce concours d’art culinaire avec le chef Rachid Tahanout. Il s’agit de réunir six cuisiniers venus de six pays (Tunisie, Maroc, Syrie, Palestine, Irak et Turquie) à qui il sera demandé de préparer des plats traditionnels algériens avec leur propre touche.

    Salah Aougrout fera le show à sa manière dans cette émission qui paraît être assez originale dans sa conception. Les téléspectateurs auront à voter pour les candidats par SMS jusqu’à la nuit du doute (le soir du 27 e jour du Ramadhan).
    « Bougroun » ou le pari fou de Rym Ghezali

    Echourouk TV ne diffusera pas « Rais El Korso », un sit com qui était en tournage en Turquie et qui a été suspendu pour « des raisons financières » début avril 2018, selon la direction du groupe.

    À la place, la chaîne généraliste a acquis in extremis les droits d’un autre sit com de moindre envergure mais qui suscite la curiosité dans le milieu artistique et télévisuel.

    Il s’agit de « Bougroun, legend of kingdoms » de la chanteuse et comédienne Rym Ghezali qui semble prendre goût à la réalisation après la parodie de caméra cachée, « El Wa’ara », diffusée en 2017 par Echourouk TV.
    Dans « Bougroun », une série fantastique proche de la tragi-comédie, Rym Ghezali interprète le rôle de la reine « Hidoura » qui devra affronter les intrigues du Palais, comme dans toutes les histoires du même genre.

    Tourné en Tunisie, « Bougroun », qui s’appuie beaucoup sur les VFX (effets visuels) et qui s’inspire de films tels que « 300 » de Zack Synder ou la série irlandaise « Vikings » de Michael Hirst , est le premier d’une série consacrée aux « légendes des royaumes », nourrie par des contes populaires.

    « Bougroun », qui sonne comme « Game of thrones » la célèbre série médiévale américaine, réunit une pléiade de comédiens comme Hamid Achouri, Nawel Zaater, Fawzi Saichi, Imad Benchenni et Mouni Boualem.
    Iverdan macci yiwen, maca ttawin yak d asawen

  • #2
    « El Khawa », la saison 2


    El Djazairia One compte beaucoup sur la saison 2 du feuilleton « El Khawa » (les frères), qui a eu un grand succès en 2017, pour consolider son audimat auprès d’un public habitué aux feuilletons turcs et égyptiens.

    Cette année, Hassan Kechache, premier rôle, s’est retiré, n’étant pas convaincu par le nouveau scénario. La production a fait appels aux comédiens français, d’origine algérienne, Slimane Dazi et Lyès Salem, et la libanaise Carmen Lebbos pour densifier la distribution.

    Réalisé par la tunisienne Madih Belaïd, « El khawa » raconte la saga de la famille Mostefaoui qui se déchire à cause d’un héritage. Le générique est interprété par une ancienne gloire du Raï, Cheb Nesro, qui est revenu récemment des États Unis en Algérie, et la star actuelle, Kader Japonais.

    El « khawa », saison 1 a été primé récemment au Murex d’Or à Beyrouth dans la catégorie, « meilleur feuilleton maghrébin ». Numédia TV entre dans la course avec « Al Hayba »


    Numédia TV, qui a changé de peau ces deux derniers mois, table sur la saison 2 du feuilleton libanais « Al Hayba, le retour ». « Un feuilleton prémium d’envergure internationale », selon Zine Yousfi, directeur de la chaîne.

    La saison 1 du feuilleton a été diffusée avant le mois du Ramadhan. La diffusion de la saison 2 d’Al Hayba est une exclusivité maghrébine pour la chaîne.

    Ce feuilleton dramatique, très suivi au Moyen Orient, est arrivé à bousculer quelque peu les séries turques, doublées en arabe, hégémoniques ces dernières années.

    Al Hayba est diffusé par MTV (Liban), MBC (Arabie Saoudite) et Al Soumaria (Irak). Numédia TV a retenu dans sa grille aussi un sit com « Dar Jeddi » (la maison de mon grand-père), un sit com qui réunit des personnages de trois pays, Algérie, Tunisie et Égypte.

    « Dar Jeddi » est une coproduction algéro-tunisienne. Les techniciens et artistes tunisiens marquent de plus en plus leur présence dans le paysage audiovisuel algérien.
    « Biban dzair » ou le voyage dans le temps sur Dzair TV


    « Biban Dzair » est le feuilleton-phare de la grille du Ramadhan de Dzair TV. Filmé dans les décors et les costumes de l’Alger du XIX e siècle, ce feuilleton, qui surfe sur la comédie et le fantastique, propose un voyage dans le temps.

    Une tendance lourde dans les sit com algériens du Ramadhan 2018 qui parfois se ressemblent dans l’idée de faire évoluer des personnages de l’époque contemporaine, avec leur langage, leurs habits et leurs codes, dans les anciens temps comme pour « Bougroun » sur Echourouk TV ou « Antar Wlid Chedad » de Nassim Boumaïza sur l’ENTV.

    « Biban Dzair » est interprété par les comédiens cathodiques Mourad Saouli (révélé par le sit com « Jornane El Gosto ») et Zoubir Belhor, qui s’est distingué dans l’Arab Casting, le concours de stand’up diffusé par les chaines Abu Dhabi (Emirats arabes unis) et Ennahar (Liban).

    Dzair TV diffuse aussi la saison 2 de « Ana wiyak » qui rassemble trois autres comédiens révélés également par « Jornane el gosto », Kamel Abdat, Mohamed Khassani et Nassim Haddouche. Ces trois artistes s’éclatent à leur manière dans ce soap opera comique, bâti sur les dialogues.
    « Ass darek ya M’barek » sur Ennahar TV


    Ennahar TV, la chaîne news, a choisi de renforcer sa grille avec 35 programmes produits par la chaîne à 100 %. Une chaîne qui voulait diffuser le sit com « Bougroun », mais les négociations commerciales n’ont pas abouti. La production du sit com aurait demandé, selon Ennahar TV, plus de 25 milliards de centimes.

    « Mes responsabilités m’imposent d’assurer le salaire à plus de 630 familles d’Ennahar », a écrit Anis Rahmani, directeur de la chaine, dans un tweet pour expliquer le non achat du sit com.

    Ennahar TV mise sur la caméra cachée « Ass darek ya M’Barek » (Fais attention à ta maison) avec Cheikh Noui qui anime le programme de critique sociale « Tala’a Habet ».

    D’autres caméras cachées sont prévues par Ennahar TV comme « Param param » avec Bilal Haladj et « El Habs » de Yacine Kentache (qui est inspiré du jeu japonais « Escape room).

    Les caméras cachées sont également au programme de Dzair TV comme « Opération piratage » et « Tefret fik » (tu es foutu).

    À suivre également, durant ce mois du Ramadhan, les sit com « Antar Weld chedad », « Messy » et « Bnat 30 » sur l’ENTV et sur Canal Algérie. Réalisé par Brahim Hamadi, « Bnat 30 » suit le quotidien de quatre locatrices venues de quatre régions du pays.


    TSA
    Iverdan macci yiwen, maca ttawin yak d asawen

    Commentaire


    • #3
      pour le moment je n'ai rien regardé, on m'a parlé de El Qabila de Anes Tina mais j'ai pas vu et toi Baouz, quel programme suis-tu ? trouves-tu intéressant?
      “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par mo_hdf Voir le message
        pour le moment je n'ai rien regardé, on m'a parlé de El Qabila de Anes Tina mais j'ai pas vu et toi Baouz, quel programme suis-tu ? trouves-tu intéressant?
        Bonjour mo_hdf
        Anes Tinas tiens une chaîne Youtube et obtiens un grand succès. Les épisodes de la série Al Kabila sont courts (moins de dix minutes); il s'agit d'une parodie des séries moyen-orientales en arabe classique et à costumes.
        En ce qui concerne personnellement, mo_hdf, je ne regarde plus les chaînes télés algériennes depuis très longtemps. Cependant d'après les bande-annonces que j'ai postées ci-dessus, une des séries ramadhanesques éveillent ma curiosité: "Bougroun", dans le genre fantastique, qui passe sur Echourouk tv
        Iverdan macci yiwen, maca ttawin yak d asawen

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par baouz Voir le message

          Bonjour mo_hdf
          Anes Tinas tiens une chaîne Youtube et obtiens un grand succès. Les épisodes de la série Al Kabila sont courts (moins de dix minutes); il s'agit d'une parodie des séries moyen-orientales en arabe classique et à costumes.
          En ce qui concerne personnellement, mo_hdf, je ne regarde plus les chaînes télés algériennes depuis très longtemps. Cependant d'après les bande-annonces que j'ai postées ci-dessus, une des séries ramadhanesques éveillent ma curiosité: "Bougroun", dans le genre fantastique, qui passe sur Echourouk tv
          oui,l'année passée je suivais son programme "l'expérience" que je trouvais fort intéressante, dommage qu'il ne soit pas revenu avec cette année...

          Perso, je regardais 3achour el 3acher (sur youtube), cette année pas de 3achour, et aucun autre programme ne me tente mais tu me diras ce que tu penses de Bougroun, si tu décides de la voir
          “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par mo_hdf Voir le message

            Perso, je regardais 3achour el 3acher (sur youtube), cette année pas de 3achour, et aucun autre programme ne me tente mais tu me diras ce que tu penses de Bougroun, si tu décides de la voir
            Oui, mo_hdf, la série Achour Elacher, a eu un succès que je trouve mérité. Les mauvaises langues disent qu'elle a été interrompue à cause des histoires à peine imaginaires de corruption qui commençaient à être injectées dans certains de ses épisodes et surtout, le projet d'aller plus au fond sur ce sujet brûlant en Algérie pour ne pas dire plus.
            Bougroun est déjà posté au jour le jour sur Youtube. Je trouve cette série, qui marie les trois genres sketch chorba, fantastique et cape et d'épée, assez amusante à regarder le premier rôle féminin donné à la reine (joué par RYm Ghezali qui est en même temps réalisatrice) intéressant à suivre.
            Voici le denier épisode posté sur Youtube:
            Dernière modification par baouz, 24 May 2018, 00h27.
            Iverdan macci yiwen, maca ttawin yak d asawen

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par baouz Voir le message
              Oui, mo_hdf, la série Achour Elacher, a eu un succès que je trouve mérité. Les mauvaises langues disent qu'elle a été interrompue à cause des histoires à peine imaginaires de corruption qui commençaient à être injectées dans certains de ses épisodes et surtout, le projet d'aller plus au fond sur ce sujet brûlant en Algérie pour ne pas dire plus.
              Bougroun est déjà posté au jour le jour sur Youtube. Je trouve cette série, qui marie les trois genres sketch chorba, fantastique et cape et d'épée, assez amusante à regarder le premier rôle féminin donné à la reine (joué par RYm Ghezali qui est en même temps réalisatrice) intéressant à suivre.
              Voici le denier épisode posté sur Youtube:
              malheureusement....Achour el Acher est dans la droite lignée des comédies algériennes qui avaient fait la gloire de la télé algérienne avant : la satire sociale et politique qui donne du fond et du contenu dans une forme de rigolade...la seule forme de comédie qui convient à l'humour algérien je trouve, l'humour pour l'humour ne nous correspond pas
              “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par mo_hdf Voir le message

                malheureusement....Achour el Acher est dans la droite lignée des comédies algériennes qui avaient fait la gloire de la télé algérienne avant : la satire sociale et politique qui donne du fond et du contenu dans une forme de rigolade...la seule forme de comédie qui convient à l'humour algérien je trouve, l'humour pour l'humour ne nous correspond pas
                Vrai. L'humour algérien va souvent avec une critique agressive qu'elle soit politique ou autre. Son sel, c'est le baroud et ses rires, les coups de karabila.

                Iverdan macci yiwen, maca ttawin yak d asawen

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par baouz Voir le message

                  Vrai. L'humour algérien va souvent avec une critique agressive qu'elle soit politique ou autre. Son sel, c'est le baroud et ses rires, les coups de karabila.
                  tout à fait
                  “Don't be afraid of being bored, be afraid of being boring !”

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X