Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Oran : Protestation devant le consulat du Maroc

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Oran : Protestation devant le consulat du Maroc

    Oran : Protestation devant le consulat du Maroc


    Des centaines de personnes, pour la plupart des jeunes, se sont regroupées devant le siège du Consulat du Maroc situé à la Place Bamako, à Oran.

    Brandissant de grands drapeaux, ces jeunes ont scandé dans un premier temps «Kassaman», l'hymne national. Divisés en deux groupes, les manifestants ont entonné des slogans anti-marocains et des slogans glorifiant l'Algérie. Ils ont notamment demandé aux responsables du Consulat de leur ouvrir les portes de cette représentation diplomatique. Retenons parmi les slogans entonnés «Bouteflika, Allahou Akbar. Bouteflika Allahou Akbar».

    Ces deux groupes ont investi le boulevard de l'ALN (ex-Front de Mer) pendant un bon moment après la prière du vendredi. Par la suite, ils ont été rejoints par d'autres groupes venant de Gambetta et de Saint-Eugène avant de se rassembler pour une marche. Il faut dire que des rassemblements, de moindre envergure, se sont constitués notamment à Saint-Pierre. Toujours avec des drapeaux s'étalant sur des dizaines de mètres, sortis récemment dans le cadre de la préparation des fêtes en prévision de la qualification de l'équipe nationale de football à la Coupe du Monde.

    Signalons qu'une fois la nouvelle de la manifestation répandue, des citoyens, par dizaines, ont pris leurs voitures et des cortèges se sont constitués et ont commencé à sillonner les rues de la ville en klaxonnant. Ces scènes ont duré une bonne partie de l'après-midi. L'évènement aura tiré Oran de sa torpeur de vendredi après-midi. Des dizaines de jeunes filles, en djellabas, accompagnées des fois de leurs mères, sont sorties pour assister au spectacle. Celui des enfants courant en brandissant le drapeau national et celui des klaxons des voitures bondées de monde et arborant l'emblème national. Signalons aussi, qu'en milieu de matinée, des personnes se sont regroupées devant le siège du Consulat du Maroc. Mais vite, un cordon de sécurité a été mis en place, interdisant l'accès aux alentours de cette représentation diplomatique. Le drapeau national était aussi visible sur les fenêtres de plusieurs appartements et immeubles de la ville. Aucun incident n'a été enregistré au cours de cette action de protestation.

    Une chaîne de télévision privée avait appelé à «une journée du drapeau» conçue comme meilleure réponse à la profanation du drapeau national à Casablanca.

    Le président sahraoui, Mohamed Abdelaziz a affirmé jeudi que le contenu du discours prononcé mercredi par le souverain marocain, le roi Mohamed VI dénotait «l'obstination aveugle et l'injustice marocaine faite au peuple sahraoui». «Ce discours dénote l'obstination aveugle et l'injustice flagrante d'un dirigeant colonialiste tyrannique, un fait qui devrait interpeller la communauté internationale sur la nécessité d'imposer des sanctions économiques au Maroc comme ce fut le cas pour le régime de l'Apartheid en Afrique du Sud afin de consacrer la démocratie», a indiqué le président Abdelaziz dans un entretien à la chaîne I de la Radio nationale. «Nous condamnons le discours du souverain marocain et appelons la communauté internationale à exercer des pressions sur le Maroc pour l'organisation d'un référendum libre au Sahara occidental conformément à la légalité internationale», a-t-il ajouté. Rappelant que «le régime marocain œuvre à mobiliser le peuple marocain afin qu'il participe, au côté du gouvernement, aux agressions contre les Sahraouis», le président sahraoui a souligné que le peuple marocain «commence à prendre conscience de la véritable situation du peuple du Sahara occidental occupé et des violations des droits de l'homme dans ce territoire».

    Par ailleurs, le président sahraoui a avancé que «le Maroc a récolté 35 milliard de dollars des revenus du cannabis, des fonds utilisés dans le soutien des organisations criminelles qui constituent un danger pour le Sahara occidental et pour toute la région «affichant» la disponibilité du Front Polisario à faire face à cette politique et au bandes criminelles».»

    Devant l'escalade des crises internes, le régime marocain tente de les exporter vers les pays voisins», a souligné le président sahraoui selon lequel dès que l'étau se resserre sur le Maroc sur le dossier des droits de l'homme au Sahara occidental, le régime tente d'occulter la vérité au peuple marocain en s'attaquant à ses voisins.

    Ziad Salah
    Le Quotidien d'Oran
    Allahoum astar el Jazaïr men charr el 3adyan

  • #2
    A l'époque des arrestations à Alger de Nourredine Belmouhoub, Mohamed Kherba, Yacine Zaid etc j'aurais apprécié la même mobilisation et la même capacité d'indignation et de patriotisme….

    Commentaire

    Chargement...
    X