Annonce

Réduire
Aucune annonce.

In Salah : 6 jours de manifs non-stop

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • In Salah : 6 jours de manifs non-stop

    Les extrêmes climatiques d’In Salah viennent de donner l’élan à la plus spectaculaire, la plus forte et la plus inédite manifestation pour la préservation du Sahara.

    Alors que de grands renforts militaires aéroportés sont arrivés tôt le matin dans la capitale du Tidikelt et pendant que le wali de Tamanrasset est toujours en tournée à Dar Lahmar, parti aussitôt après une courte rencontres avec les autorités de la ville tenue lundi matin à l’hôtel « Tidikelt » d’In Salah ou il est arrivé en pompier par vol militaire, la population, elle, n’a pas changé d’attitude.


    Même mobilisation, même détermination. Hommes, femmes et enfants sont toujours rassemblés devant le siège de la daïra d’In Salah. On donne un chiffre. 2500 à 3000 personnes au même endroit en même temps. Les commerces sont fermés, les écoles, les administrations aussi.


    La ville est comme paralysée, encore sous l’onde de choc de cette mobilisation extraordinaire, cette colère, ce cri du cœur que les villes voisines ont repris en chœur. In Ghar, Iguestene, Sahla Fougania, Sahla Tahtania, Aoulef, Tit, El Ménéa, Tamanrasset ou une vague de solidarités s'est déclenchée le plus naturellement du monde mais encore plus au nord dans les oasis sahariennes, à Oued Souf, Ouargla, Ghardaïa etc.….


    Ceux qui connaissent In Salah savent que l’adhésion au mouvement anti-gaz de schiste est réelle, ces forages ont allumé une étincelle que certains croyaient éteinte depuis la révolte des Deghamcha en 1900, mais la peur de cette mort annoncée, a profondément ébranlé une population paisible, allégeante, fidèle au FLN de la révolution, au pouvoir central et peu encline au changement brusque.


    Elle a touché les foyers, les vieilles, les simples ménagères présentes aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur et qui donnent le là à cette manifestation non-stop depuis 6 jours. Un cri du cœur, la peur d’un avenir incertain dans une région connue pour être le couloir des vents les plus forts, la chaleur la plus torride d’Algérie et peut-être du monde. Des extrêmes qui viennent de donner l’élan à la plus spectaculaire, la plus forte et la plus inédite manifestation pour la préservation du Sahara.

    El Watan
    Anarez wala neknu...

  • #2
    Bravo à ces citoyens!!! pourvu que ce soit l'étincelle qui rallume la flamme de l'action citoyenne à l'échelle nationale!!!

    j'espère juste qu'il n'y aura pas de récupération, comme toujours!!! c'est le peuple qui réagit et c'est les charognards qui en tirent profit!!!
    "Toute la question du pouvoir, c'est de séparer les hommes de ce qu'ils peuvent. Il n'y a pas de pouvoir si les gens sont autonomes." [Pacôme Thiellement]

    Commentaire


    • #3
      A quoi jouent nos dirigeants?!

      Un grand bravo également pour ces hommes et ces femmes qui se battent pour l'avenir des générations futurs.
      A l'heure ou certaines sociétés repensent leur mode de vie ( plus écologique)...
      Nous on choisit "l’appât du gain" au mépris de notre propre environnement, un vrai désastre pour notre écosystème....J'ai honte ce n'est pas comme si nous n'étions pas conscient des dangers encouru.. et quand tu regardes à quoi ressemble la région( pauvre en générale ) tu comprends quelle a tout perdre et rien à y gagner dans cette affaire.
      Dernière modification par Tinhinane, 27 February 2015, 21h31.
      Anarez wala neknu...

      Commentaire


      • #4
        mais ça fait peur de voir à quelle point l'Algérien ne se sent nullement Algérien!!! il n'est intéressé que par ce qui se passe dans son environnement immédiat, son quartier ou sa ville, au mieux!!! Personne ne s'est mobilisé pour défendre l'environnement que ceux qui y sont directement soumis!!! j'ai même entendu une fois venant d'un universitaire : bofff que les nappes phréatiques du désert se polluent, y a presque personne!!! j'ai eu un mélange de honte de colère d'incompréhension et de profonde frustration face à cet argument minable!
        "Toute la question du pouvoir, c'est de séparer les hommes de ce qu'ils peuvent. Il n'y a pas de pouvoir si les gens sont autonomes." [Pacôme Thiellement]

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par mo_hdf Voir le message
          mais ça fait peur de voir à quelle point l'Algérien ne se sent nullement Algérien!!! il n'est intéressé que par ce qui se passe dans son environnement immédiat, son quartier ou sa ville, au mieux!!! Personne ne s'est mobilisé pour défendre l'environnement que ceux qui y sont directement soumis!!! j'ai même entendu une fois venant d'un universitaire : bofff que les nappes phréatiques du désert se polluent, y a presque personne!!! j'ai eu un mélange de honte de colère d'incompréhension et de profonde frustration face à cet argument minable!
          "J’aime bien" la pseudo analyse de l’universitaire qui se limite à dire que les nappes phréatiques sont déjà polluées, sous entendu que cela ne changera rien, comme si cela se limitait uniquement à la pollution des nappes phréatiques
          Sait-il au moins que des citoyens algériens tout comme lui y vivent ou bien ils ne comptent pas ?! Des citoyens qui n’ont pas été consultés dans les zones concernées et encore moins à l’échelle nationale.
          Il n’y a pas eu de débat comme dans d’autres pays qui ont finalement renoncés. Mais nous on trouve cela normal de nous imposer les choses! Il y a une vraie rupture et depuis longtemps avec ce gouvernement qui ne consulte même pas ses citoyens ! Qui se contente de dire que les techniques d’exploitations sont nouvelles donc moins dangereuses que les précédentes!
          (Moins dangereuse selon qui d’abords wala la parlote bark)
          Et on s’étonne d’entendre les gens du sud dire qu’ils sont méprisés que la région n’est que la vache à lait de l’Algérie, on les tue à petits feux et s'ils ont le malheur de manifester leur mécontentement on dit qu'ils n'ont tout simplement pas compris la chose qu'ils ne connaissent rien aux nouvelles techniques d'extraction ( zaama leurs peurs sont infondées).
          Dernière modification par Tinhinane, 07 January 2015, 13h24.
          Anarez wala neknu...

          Commentaire


          • #6
            c'est à peine s'ils font semblant de nous consulter pour qu'on les élise, alors là pour le reste!!!! mais le drame, est qu'on s'est accommodé à ça...bofff, on peut rien Allah Ghaleb, "il est c'est pas moi, il est c'est eux"
            "Toute la question du pouvoir, c'est de séparer les hommes de ce qu'ils peuvent. Il n'y a pas de pouvoir si les gens sont autonomes." [Pacôme Thiellement]

            Commentaire

            Chargement...
            X