Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Dites-nous ce que vous faites de notre argent

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Dites-nous ce que vous faites de notre argent

    La sinistrose et le fatalisme, voici les deux immenses tricheries avec lesquelles le régime algérien veut endormir les Algériens. Tout est fait pour nous faire croire que les problèmes politiques de notre pays sont insolubles. Tout est orchestré pour nous expliquer que les problèmes économiques sont incompréhensibles.
    Noircir le tableau, diffuser le pessimisme, complexifier le réel, le rendre inaccessible, décréter des lois clandestinement, écarter toute pédagogie dans le débat public, promouvoir des élus et représentants incompétents, les obstacles dressés en Algérie pour empêcher l’accès à la citoyenneté sont innombrables. Et ce constat amer devient très significatif lorsqu’on aborde la question de la gestion de la dépense publique en Algérie.
    Très peu de nos concitoyens connaissent réellement les tenants et aboutissants des budgets dépensés par notre Etat. Très peu d’Algériens connaissent vraiment les dessous de ces dépenses faramineuses qui sont décidées soit-disant en leur nom. «L’argent public n’existe pas, il n’y a que l’argent des contribuables», disait Margaret Thatcher. En 2015, le mot contribuable n’existe même pas. Personne ne se sent contribuable dans ce pays. Personne ne comprend même comment on peut être un «contribuable» dans un pays où l’argent public est utilisé sans aucune consultation populaire ou citoyenne. L’Algérien se sent presque comme un étranger dans son propre pays lorsqu’on parle argent, investissement ou dépense publique. Et, pourtant, cet État utilise notre argent. Oui, c’est notre argent. C’est notre argent. Des milliards par-ci, des milliards par-là, notre argent se balade d’une caisse à une autre, d’un fonds à un autre, d’un mégaprojet à un autre, sans que personne ne daigne nous demander notre avis !
    Aussi dangereuse que la répression des libertés publiques, la gestion opaque de l’argent public empêche un pays de se développer. La répartition inéquitable de cet argent engendre frustration, injustices et précarité. En 2015, dans un pays jeune comme l’Algérie, le budget des moujdahidine ne cesse d’augmenter, alors que nos valeureux moudjahidine meurent de vieillesse, 53 ans après notre Indépendance. Où partent ces milliards que l’État rajoute chaque année aux moudjahidine ? Pas moins de 2,5 milliards de dollars sont accordés à un ministère dont le fonctionnement cause plus que jamais problème au regard du manque de transparence qui le caractérise. Le même constat est à dresser pour le secteur de l’agriculture qui a bénéficié aussi en 2015 d’un budget de 2,5 milliards de dollars pour booster notre développement agricole. Des milliards sont donnés en crédits et en divers investissements. Mais où est la rentabilité de tout cet argent, notre argent aussi, alors que nous importons plus de 6 milliards de dollars de produits alimentaires ?
    En 2015, notre éducation nationale a bénéficié d’un immense budget de 7,4 milliards de dollars. Mais nos 9 millions d’élèves ont-ils profité de tout cet argent ? Eux qui étudient encore dans des écoles où les salles manquent de chauffage, de mobilier scolaire et d’enseignants. A titre de comparaison, l’Égypte, avec 20 millions d’élèves, dépense 6,3 milliards d’euros. L’Algérie ne manque donc pas d’argent. Elle le prouve chaque année, chaque jour. Mais pour quels résultats ? Le débat est à ce niveau. Il n’y aura point de développement, si aucun d’entre nous ne développe une vision critique de la dépense publique. Il n’y aura point de développement, si les Algériens ne se réapproprient pas leurs richesses nationales. Il n’y aura point de développement, si les Algériens cessent d’être de simples sujets, des consommateurs pour devenir enfin des contribuables conscients et responsables. Il n’y aura point de développement, si les Algériens n’apprennent pas à demander des comptes à leurs autorités qui utilisent leur argent. Leur argent parce qu’il provient des richesses de notre sous-sol. Notre argent parce que nous payons des impôts. Notre argent parce qu’il vient des caisses de notre pays à nous tous. Le jour est venu pour qu’ils nous disent ce qu’ils sont en train de faire enfin avec notre argent…Abdou Semmar / mars 9-2015

    auteur Abdou Semmar
    Il faut viser la lune car même en cas d'échec on atterrit dans les étoiles.
    Oscar Wilde

  • #2
    Astrobale a dit que l'argent a été dépensé pour acheter la paix sociale en corrompant le peuple pour qu'il ne demande pas des comptes à ses losers qui ont fait de l'Algérie un pays sous-développé avec toutes ses riches.
    Tout le monde sait où est parti l’argent, la corruption, les détournement, les projets fictifs.

    Un exemple de cette dilapidation c'est ce contrat signé par un opérateur téléphonique publique avec le Real Madrid pour un montant de 4 millions d'euros pour que ce club vienne jouer un match de gala.
    Les infrastructures en mauvaise état ou inexistantes n'ont elle pas besoin de cet argent?
    Ce même opérateur publique qu'est Mobilis a offert 1 million d'euro à Maradona pour venir assister au lancement de la 3G l'an passé.

    http://www.huffpostmaghreb.com/2015/...n_6720584.html

    http://www.dzfoot.com/2013/12/15/mob...adona-1228.php

    Les responsables de Mobilis sont nommés par l’exécutif et normalement sous contrôle de l'état
    Dernière modification par inisi, 14 March 2015, 07h57.
    L'algérien vit dans l'humiliation la paix dans l'âme

    Commentaire


    • #3
      Le titre du quotidien el khabar daté d'aujourd'hui

      تبديد أموال عمومية وصفقات مشبوهة = dilapidation de l'argent publique et contrats suspect

      ça concerne la grande poste d'Alger
      - ?????? ??????? ???????? ?? ??? ????? ???? --

      Une question, pourquoi la justice ne sévi pas dans les affaires de corruption et de dilapidation des biens publiques? ? est elle aussi corrompu?
      je pense que poser la question c'est déjà répondre
      L'algérien vit dans l'humiliation la paix dans l'âme

      Commentaire


      • #4
        khsara alik de penser ainsi !!! notre adala est corrompu!!!? c'est trop demander à la justice de faire tout ça ;elle est occuper à donner ses droits à la femme meskina .
        سبحان الله ,الحمدلله ,لااله الا الله, الله اكبر ,ولا حول ولا قوة الا بالله
        اللهم صل و سلم على سيدنا و حبيبنا محمد

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par inisi Voir le message
          Astrobale a dit que l'argent a été dépensé pour acheter la paix sociale en corrompant le peuple pour qu'il ne demande pas des comptes à ses losers qui ont fait de l'Algérie un pays sous-développé avec toutes ses riches.
          je ne te permets pas de me citer surtout pour me faire dire de prétendus propos que je n'ai pas dits.

          je te rappelle que pour moi tu es un humilié, un simplet et un extrémiste. je n'aime pas les extrémistes quel que soit leur obédience.

          un simplet extrémiste par définition n'est pas habilité à apporter du bon sens dans les débats.

          Un exemple de cette dilapidation c'est ce contrat signé par un opérateur téléphonique publique avec le Real Madrid pour un montant de 4 millions d'euros pour que ce club vienne jouer un match de gala.
          Les infrastructures en mauvaise état ou inexistantes n'ont elle pas besoin de cet argent?
          Ce même opérateur publique qu'est Mobilis a offert 1 million d'euro à Maradona pour venir assister au lancement de la 3G l'an passé.
          Mobilis est une entreprise publique qui fait du bénéfice, elle a dilapidé son propre argent, qui est amputé de son bénéfice.

          ceci relève plus de la mauvaise gestion, que du détournement de fonds publics.
          Allahoum astar el Jazaïr men charr el 3adyan

          Commentaire


          • #6
            L'Argent de l'Algérie est là sous nos yeux, il faut juste aller le récupérer.

            - les milliers de personnes qui ont bénéficié de l'ANSEJ ou l’ANDI depuis plus de 15 ans et qui n'ont toujours pas remboursé un seul centime.
            - les milliers d'opérateurs économiques qui ont touché des subventions sans résultats probants, car ces subventions ont servi à autre chose.
            - des millions de contribuables qui ne paient pas d’impôt à l’état.
            - les milliers de citoyens qui ont « touché » des logements indûment.

            Pour récupérer cet argent, il faut une volonté politique et une cours des comptes solide.

            Ce qui est positif avec la chute du prix d pétrole c’est que maintenant les politiques et la cours des comptes vont s’atteler à récupérer l’argent distribué sans parcimonie, du moins je l’espère. Si Boutef ne le fait pas, ce dont je suis sûr, ça sera fait après lui.

            l'argent algérien, il faut le récupérer manu militari s'il le faut. l'état a mis les moyens pour neutraliser les terroristes et récupérer les armes, il devra mettre en œuvre la même politique et la même ténacité pour récupérer tout l'argent distribué et non remboursé et faire payer les suceurs de sang.
            Dernière modification par Astrolabe, 14 March 2015, 12h46.
            Allahoum astar el Jazaïr men charr el 3adyan

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par Astrolabe Voir le message
              L'Argent de l'Algérie est là sous nos yeux, il faut juste aller le récupérer.

              - les milliers de personnes qui ont bénéficié de l'ANSEJ ou l’ANDI depuis plus de 15 ans et qui n'ont toujours pas remboursé un seul centime.
              .
              Barka ma tekdeb

              L’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej) a déclaré la guerre aux mauvais payeurs, en traduisant en justice 5000 jeunes créateurs d’entreprises n’ayant pas honoré leurs dettes

              L?ANSEJ attaque 5000 jeunes en justice - Investissement - L'ECONEWS

              L'état attaque en justice les mauvais payeurs donc il y en a qui payent leurs créances
              L'algérien vit dans l'humiliation la paix dans l'âme

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par Astrolabe Voir le message
                L'Argent de l'Algérie est là sous nos yeux, il faut juste aller le récupérer.


                Pour récupérer cet argent, il faut une volonté politique et une cours des comptes solide.
                Et la il y a une volonté politique ou pas ?Bizzarement tu cites que les manquements des citoyens à rembourser leurs dettes et les subventions, quid des gros bonnet que tu soutiens?

                Autoroute Est-Ouest en Algérie: un milliard de dollars de commissions mais pas de procès

                Le gigantesque projet d’autoroute Est-ouest a été lancé en Algérie il y a huit ans. Toujours inachevé, il présente déjà des malfaçons sur les tronçons ouverts à la circulation... Mais ce chantier, selon une enquête judiciaire, a surtout donné lieu à une spectaculaire entreprise de corruption. Où l'on retrouve des ministres, de nombreux intermédiaires et le sulfureux homme d'affaires Pierre Falcone. Point de l'enquête et nouveaux éléments
                L'algérien vit dans l'humiliation la paix dans l'âme

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par Astrolabe Voir le message
                  je ne te permets pas de me citer surtout pour me faire dire de prétendus propos que je n'ai pas dits.

                  je te rappelle que pour moi tu es un humilié, un simplet et un extrémiste. je n'aime pas les extrémistes quel que soit leur obédience.
                  .
                  Astrobale Astrobale Astrobale Astrobale Astrobale Astrobale
                  Tu dis plus que je suis marocain?
                  L'algérien vit dans l'humiliation la paix dans l'âme

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X