Annonce

Réduire
Aucune annonce.

USA-Pékin une contre attaque ?

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • USA-Pékin une contre attaque ?

    Dans la guerre commerciale contre Washington, Pékin menace de réduire ses exportations de
    terres rare, indispensables à de nombreuses industries de pointe aux Etats-Unis, dont l'armement.
    La chine, qui jouit d'un quasi-monopole, fournit actuellement aux Américains 80% de leurs terres rares.

    Cette menace intervient au moment où de nouvelles surtaxes doivent entrer en vigueur samedi en Chine
    sur des produits américains, en représailles aux hausse de droits de douane annoncées par Donald Trump
    début mai.

    Pékin entend limiter ses exportations de terres rares "aux pays qui se retournent contre la chine" selon le
    ministre chinois du commerce.


    Info RTS Deux.


    Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque choses, alors essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez qui peut empêcher l'autre de dormir.
    Dalaï- Lama

  • #2
    euh la lionne walh j'allais faire une pensée sur toi et Mequidche

    La guerre commerciale a déjà coûté plus de 1.000 milliards à Wall Street

    Si les marchés boursiers ont repris quelques couleurs mardi, l'escalade des tensions entre Washington et Pékin a eu un impact spectaculaire sur Wall Street. En dix jours, plus de 1.000 milliards de capitalisation boursière ont été effacés.

    Le climat s'est un peu apaisé sur les marchés mondiaux après le coup de tabac du début de semaine . Une rencontre entre les présidents américain et chinois aura finalement lieu lors du sommet du G20 en juin. Depuis lundi soir, le ton est aussi un peu plus constructif de la part de Washington. Donald Trump a-t-il pris la mesure du danger en constatant que la guerre commerciale avait déjà un coût énorme pour Wall Street ?

    L'équivalent de deux tiers de la valeur du CAC effacés

    L'indice large du marché américain, le S&P 500, a perdu 4,5 % entre son plus haut du mois (vendredi 3) et le point bas (lundi 13), relève l'équipe de LBPAM. Ce sont 1.160 milliards de dollars de capitalisation qui sont ainsi partis en fumée depuis l'évocation de la surtaxe douanière de 25 % sur les importations chinoises.

    « Pour mettre ce chiffre en perspective, la capitalisation du CAC 40 lundi soir était de 1.695 milliards d'euros ou 1.831 milliards de dollars. La correction que nous avons vécue a donc détruit une capitalisation boursière équivalente aux deux tiers de la valeur totale du CAC 40 », souligne l'économiste de LBPAM, Stéphane Déo.

    Le risque numéro 1 pour les investisseurs

    Certaines valeurs ont payé un très lourd tribut à cette escalade des tensions. « La perte principale en termes de capitalisation boursière s'élève à plus de 100 milliards pour Apple. Ce chiffre est supérieur à la capitalisation totale d'Airbus ou de Sanofi, respectivement quatrième et cinquième valeurs du CAC 40 ! Il est aussi équivalent à la capitalisation des 10 plus petites valeurs du CAC ; la perte d'Apple représente donc le quart de la cote », poursuit Stéphane Déo. A noter que le géant de la Tech a aussi souffert d' une décision de la Cour suprême américaine lundi. « Lors de corrections de marché, les 'méga-caps' perdent une valeur démesurée et contribuent largement à la performance négative du S&P. ».

    Un sondage mensuel réalisé par Bank of America Merrill Lynch entre le 3 et le 9 mai auprès des investisseurs confirme cette hantise de la guerre commerciale : il s'agit du risque numéro un aux yeux des gérants de portefeuilles, devant celui d'un ralentissement de la Chine. Et pourtant, le 9 mai, les investisseurs n'envisageaient pas du tout un échec des discussions entre les deux puissances. L'inquiétude des marchés était d'ailleurs loin d'atteindre les sommets de l'été dernier.

    Stratégies de couverture

    L'enquête fait néanmoins ressortir un fort engouement pour des stratégies de couverture contre une baisse abrupte des actions au cours des trois prochains mois. Un tiers des sondés ont déclaré avoir mis en place des protections. Un niveau record. Les investisseurs considèrent par ailleurs que l'exposition aux valeurs de la Tech américaine constitue le pari le plus joué en Bourse et présente donc des risques.

    Alors que les anticipations de baisse des taux de la Réserve fédérale américaine en 2019 ont ressurgi ces derniers jours, début mai, les gérants estimaient qu'il faudrait une chute de près de 20 % de l'indice S&P 500 pour que la Fed vienne soutenir les marchés.

    Isabelle Couet https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/la-guerre-commerciale-a-deja-coute-plus-de-1000-milliards-a-wall-street-1019204?fbclid=IwAR0SYX9e5oHbKA30vXcdB437J6J5R17RU 5_p0lNVFzaOlQcSD5MIh90jW0Y#xtor=CS1-60

    أخي إنزع الجوارب إنك في المسجد

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par lionne Voir le message
      Dans la guerre commerciale contre Washington, Pékin menace de réduire ses exportations de
      terres rare, indispensables à de nombreuses industries de pointe aux Etats-Unis, dont l'armement.
      La chine, qui jouit d'un quasi-monopole, fournit actuellement aux Américains 80% de leurs terres rares.

      Cette menace intervient au moment où de nouvelles surtaxes doivent entrer en vigueur samedi en Chine
      sur des produits américains, en représailles aux hausse de droits de douane annoncées par Donald Trump
      début mai.

      Pékin entend limiter ses exportations de terres rares "aux pays qui se retournent contre la chine" selon le
      ministre chinois du commerce.


      Info RTS Deux.

      l'occident vit encore dans le fantasme de sa supposée supériorité post guerre froide et croit encore faire la pluie et le beau temps...une vision monochrome alors que la réalité du monde est tellement plus complexe....

      "Toute la question du pouvoir, c'est de séparer les hommes de ce qu'ils peuvent. Il n'y a pas de pouvoir si les gens sont autonomes." [Pacôme Thiellement]

      Commentaire


      • #4
        Ils ont le sahel ; riche vaste et vide
        Ils sont las bas , il ya une zone militaire (euro-américaine) au Mali qui a des frontières avec l'Algérie , aussi grande que la Belgique

        Commentaire


        • #5
          ..............................................

          Commentaire

          Chargement...
          X