Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Poesie - Amarlekabyle

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Bonjour zeana,

    Ces petits moments sont le sel de la vie...

    Merci de ton passage et de tes commentaires...

    Commentaire


    • T'aimer au présent

      Aimer toujours, je voudrais bien y croire,
      Et c'est le début de toutes ces histoires,
      Des histoires qu'on voudrait belles à voir,
      Des années d'espoir, que des déboires.

      Oublier les mots qui fusent, qui font mal,
      Tourner cette page comme un journal,
      Un bout de papier somme toute banal,
      Vivre à deux, un tunnel sans chenal.

      Garder ces souvenirs heureux à deux,
      Ne pas s'accrocher, ne voir qu'eux,
      Ils ne sont que mirage dans les cieux,
      Les cieux que l'on voudrait bleus.

      janvier 2016

      Commentaire


      • A toi que j'ai tant aimé

        J'ai cru que notre amour durerait toujours,
        Je crois que je n'aimerais plus comme je t'ai aimé,
        Tu m'avais dit nous serons notre amour,
        Tu m'as dit notre amour trop lourd,s'est envolé.

        Comme les vagues sur les rochers,
        Le tsunami de la vie a tout emporté,
        Comme du feu il reste le brasier,
        Vestiges de nos amours consumées.

        Une douce chaleur à jamais nous réchauffera,
        La colère et la haine nous ont égaré,
        Il restera au fond de mon coeur, rien que pour toi,
        Tendresse d'un amour au fil de l'eau, passé.

        février 2016
        --------------------------------------------------------------------------------

        Commentaire


        • ... Ad vitam aeternam

          Joli. Joli.

          Bonsoir Amar

          Commentaire


          • Bonsoir zeana,

            Merci d'être passé et d'avoir joliment commenté...

            Commentaire


            • Le temps qui passe


              Et la douce empreinte du temps qui passe,
              Laisse en moi des souvenirs de guerre lasse,
              Indicibles mots enfouis, images salaces,
              Ancrés dans ma mémoire qu'elle tabasse.

              Tendresse, douceur, beauté, goût de miel,
              Une vie d'erreurs qui ne m'ont rien donné,
              Juste laissé une saveur imbibée de fiel,
              Une torture de mes sentiments brulés.

              La mort viendra un jour me délivrer,
              Elle tarde, paresse et se fait désirer,
              Comme la femme qui m'a tant marqué,
              Fol amour à jamais en moi gravé.

              février 2016

              Commentaire


              • D'elle


                Comment pourrais-je parler de toi,
                Mon étoile, mon ciel, ma lumière, ma foi,
                La voute céleste de mon univers à moi,
                Celle dont j'ai fait mon unique loi.

                Nous traversons un océan déchaîné,
                D'hommes et de femmes brisés,
                De corps et d'âmes fatigués,
                De projets à jamais figés.

                Tu as su faire de ma vie un cadeau,
                Un voyage d'aventures vert d'eau,
                Un trésor toujours à flot,
                Une merveille pour dévot.

                février 2016

                Commentaire


                • Amine


                  Il était jeune, il était beau,
                  Il était un peu fou à moto,
                  Pour lui ces quelques mots,
                  Elle l'a tué sa grosse moto.

                  Il n'avait que 28 ans, il est parti,
                  Derrière lui une femme, un bébé,
                  Des parents et des amis,
                  Des vies écrasées, foulées.

                  C'était un garçon-coiffeur,
                  Plein de vie et souriant,
                  Il n'avait jamais peur,
                  Un petit jeune, confiant.

                  février 2016

                  Commentaire


                  • Qu'il soit fou de la moto ou ... toujours accroché à un poteaux .... Gaâ Nmouto.

                    Allah yerahmou.

                    Commentaire


                    • ... Elle brille sous les nuages...

                      Joli. Joli.

                      Bonjour Amar.


                      Commentaire


                      • Bonjour zeana,

                        Merci pour tn commentaire...

                        Commentaire


                        • Fou d'elle

                          Nous étions jeunes, nous étions beaux,
                          Et nous avons construit notre radeau,
                          Sans savoir comment les vent gonflait,
                          Et les voiles et faisait beau et laid.

                          Mer déchaînée, vagues énormes,
                          Notre frêle esquif entre les lames,
                          Du meilleur et du moins bon en prime,
                          Jamais seul dans la une vie de déprime.

                          Les années ont passé, je n'ai rien vu,
                          Tu as toujours été là, tu m'as soutenu,
                          Toujours souriante, jamais vaincue,
                          Tu seras mon paradis perdu.

                          février 2016

                          Commentaire


                          • Méchant gamin

                            Il est né par le plus grand des hasards,
                            Et il a pris des coups comme la plupart,
                            Il a grandi et s'est perdu dans les gares,
                            Il est devenu méchant, jaloux, hagard.

                            Il fait ce qu'il peut, c'est un traître, c'est un couard,
                            Il est devenu hargneux mais il ne faut pas lui en vouloir,
                            C'est un homme comme beaucoup d'hommes, il est à part,
                            Il se dit victime d'un monde cruel où il n'est qu'un vilain petit canard.

                            Souvent il pleure devant l'éventail de son malheur,
                            Il ne voit pas et ne reconnait pas ses erreurs,
                            Ce n'est qu'un sale gamin, un petit branleur,
                            Son orgueil l'a abimé comme une pauvre fleur.

                            février 2016

                            Commentaire


                            • Joie est mon caractère,
                              C'est la faute à Voltaire,
                              Misère est mon trousseau,
                              C'est la faute à Rousseau.


                              ... Joli. Joli Titi...

                              Bonjour Amar

                              Commentaire


                              • Bonjour zeana,

                                Merci pour ton gentil et joli commentaire...
                                Ouais, les titis parisiens, les Gavroche et tu as la même faune au-delà des mers...

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X