Annonce

Réduire
Aucune annonce.

les massacre arabes aux darfur

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • les massacre arabes aux darfur

    Après la sortie d’un nouveau documentaire consacré au Darfour, Luis Moreno-Ocampo, le Procureur de la CPI, insiste pour que soient arrêtés les criminels inculpés

    La Haye, le 06 septembre 2007
    ICC-OTP-20070906-240_Fr

    Le 9 septembre, Luis Moreno-Ocampo, le Procureur de la Cour pénale internationale, abordera la question de la justice au Darfour à l’occasion d’un débat public qui fera suite à la première du film « Darfur Now » présenté au Festival international du film de Toronto.

    Ce documentaire long métrage réalisé par Ted Braun décrit ce qui se passe en ce moment au Darfour au travers de l’expérience de six personnes, dont le Procureur, qui œuvrent chacune à sa manière à mettre un terme à la crise.

    Le film retrace l’affaire menée contre Ahmad Harun, un ancien ministre délégué chargé de l’intérieur, qui a orchestré un système visant à massacrer des civils au Darfour et s’est servi de la milice janjaouide pour contraindre plus de deux millions de personnes à fuir leur village et à se réfugier dans des camps.

    « Ahmad Harun est un criminel recherché. Pourtant, il est actuellement ministre des affaires humanitaires et responsable des camps pour personnes déplacées », a indiqué la Procureur, ajoutant : « Il a expulsé les gens de leurs villages et les tient désormais sous son contrôle. ‘Darfur Now‘ peut sensibiliser l’opinion à cette situation inacceptable ».

    « Mon travail consiste à protéger la population du Darfour ici et maintenant – aider à mettre un terme à ces crimes. M. Harun constitue une menace pour les victimes. Son limogeage, son arrestation et son transfèrement à La Haye entraîneraient l’effondrement du système qui a permis ces crimes. Il faut néanmoins que la communauté internationale agisse de façon cohérente en ce sens. L’heure est venue. »

    La Cour pénale internationale est une instance indépendante et permanente qui mène des enquêtes et des poursuites à l’encontre de personnes accusées des crimes les plus graves ayant une portée internationale : le génocide, les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre. La Cour mène en ce moment des enquêtes à propos de quatre situations : Nord de l’Ouganda, République démocratique du Congo, Darfour (Soudan) et République centrafricaine.

  • #2
    l’Algérie appelle à s’opposer à la Cour Pénale Internationale

    L'Algérie a appelé aujourd’hui les pays arabes à saisir le Conseil de sécurité des Nations Unies pour s'opposer à la Cour Pénale Internationale (CPI) qui a lancé un mandat d'arrêt contre le président soudanais Omar Hassan al-Bashir. Le procureur de la cour criminelle Luis Moreno-Ocampo a lancé la semaine dernière un mandat contre Bashir le soupçonnant d'être l'inspirateur de crimes contre l'humanité au Darfour.

    « Ce que le procureur de la cour a fait est un dangereux précédent », a déclaré Mourad Medelci, le ministre des Affaires étrangères demandant à ses partenaires arabes de réunir une réunion d'urgence au Caire pour discuter de l'action de la Cour contre Bashir. « Nous devons prendre une position forte en solidarité avec nos frères au Soudan et réunir les organisations régionales et internationales ainsi que les Etats du Conseil de sécurité pour reconsidérer la position du procureur », a insisté le ministre des Affaires étrangères.

    Il a souligné que la demande du procureur de la CPI avait un "caractère politique qui consacre la thèse de l'ingérence dans les affaires internes des Etats sous prétexte de la protection des droits de l'Homme, même si cela se fait au détriment d'un Etat souverain dirigé par un président légitime". La demande du procureur de la CPI "compliquera sans nul doute la situation et entravera les efforts en faveur de la paix au Darfour", province de l'ouest
    du Soudan en proie à la guerre civile, a-t-il dit. Cette demande "nous interpelle sur ses motifs, ses dimensions et ses retombées sur l'intégrité, la sécurité et la souveraineté du Soudan", a-t-il ajouté.

    Le Soudan a demandé à la Chine et à la Russie ainsi qu'à la Ligue arabe d'obtenir une résolution des Nations Unies pour suspendre le mandat contre Bashir pendant douze mois.
    "Tant que tu n'as pas vendu ton âme au diable;
    Le diable essayera de te l'acheter!..."

    Commentaire


    • #3
      "Qui, a le ventre plein de paille, craint le feu!"
      Proverbe de chez nous!
      "Tant que tu n'as pas vendu ton âme au diable;
      Le diable essayera de te l'acheter!..."

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par hben Voir le message
        "Qui, a le ventre plein de paille, craint le feu!"
        Proverbe de chez nous!
        tu as deja vu un khoroto critiquer son frere.

        meme sadam le sanguinaire en fait de lui un heros

        Commentaire


        • #5
          même sadam le sanguinaire en fait de lui un héros
          En effet ça enlève toute crédibilité à la fameuse "Ligue arabe" qui lorsque le méchant n'est pas l'infâme sioniste qui réprime les palestiniens, oublie de crier au complot et au terrorisme d'état!
          Les enfants du Darfour valent bien les enfants de Gaza! non???
          "Tant que tu n'as pas vendu ton âme au diable;
          Le diable essayera de te l'acheter!..."

          Commentaire


          • #6
            lhistoire a demontrè que cest un peule injuste et complexè car quand en arrive a legitimer le meutre et denvahir un pays parcequil ne souhaite pas adherez a leur ideologie est inhumaine.

            aucun dieu ne demandera a un etre humain de tuez un autre etre humain.

            mais ils ont reussis a hallalser de tuer les gens qui leur resemble pas

            Commentaire

            Chargement...
            X